Faut-il croire en une religion en 2018 ?

Les religions se comptent par centaine actuellement. Avec les nouvelles qu’on entend souvent aux informations et dans la mesure où la religion œuvre pour le bien des hommes, beaucoup se remettent en question et demandent s’il faut encore croire en une religion en 2018. Les réponses.

Par définition, la religion est un moyen pour exprimer sa relation avec Dieu par le biais de rites, de règles, de coutumes ou encore de textes. La pratique d’une religion, car il y en a des centaines, peut ainsi se faire via des prières ou certains gestes du quotidien. Les chrétiens par exemple vont à la messe le dimanche et se conforment à certaines règles et rituels une fois à l’église. Les musulmans quant eux ont choisi le vendredi comme jour de prière. Cela dit quelle que soit la religion choisie, tout commence par la foi en Dieu. La religion est une manière de se mettre en relation avec Dieu et de vivre sa foi. Il ne suffit donc pas de suivre les préceptes des textes sacrés ou encore de suivre les rituels d’une religion, il faut vraiment être en communion avec Dieu.

Faire la différence entre foi et religion

On peut suivre tous les rituels qu’imposent notre religion sans pour autant être religieux et sans pour autant que cela ait un impact sur notre vie. Dans la religion, beaucoup cherchent aussi la vérité. Or actuellement, on compte un grand nombre de religions. Cela semble dire qu’il y a beaucoup de vérités, d’où le fait de se demander s’il faut croire en une religion en 2018. En fait, l’important c’est d’avoir la foi en Dieu, de reconnaître son existence et sa présence dans notre vie. Tout commence en fait par la foi. Si on accepte, si on croit que Dieu existe, qu’il œuvre dans notre vie, la religion n’est juste qu’une manière d’exprimer notre reconnaissance et de nous mettre en relation avec Dieu.

L’idée n’est donc pas de croire en une religion mais de la pratiquer pour exprimer la foi et la croyance en Dieu. L’idée est d’accepter que les rituels peuvent varier d’une religion à une autre mais que chacun a sa manière d’entrer en relation avec Dieu.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *