Les statues religieuses dans le monde (hindou, christianisme, islam…)

L’essor de la religion a entraîné avec elle la question des statues religieuses. Quelle est, en réalité, la signification de ces statues et quelle place occupent-elles réellement dans les religions ?

La signification des statues religieuses

Réalisées à base de différentes matières premières, les statues religieuses existent sous différentes formes et varient d’une religion à une autre. Elles représentent, pour chacune de ces religions d’appartenance, soit un dieu, soit Dieu, soit un monument sacré. Elles sont censées évoquer une présence divine et inspirer chez les croyants le respect et la loyauté.

La valeur spirituelle d’une statue peut varier en fonction de la religion. Selon certaines croyances religieuses, les statues détiennent un véritable pouvoir, tandis que dans d’autres, elles constituent juste des représentations. C’est en cela que la question de l’idolâtrie devient reccurente.

La place des statues dans la religion et la question de l’idolâtrie

L’idolâtrie peut être perçue comme l’adoration pure et simple d’une image, d’une statue ou de quelque objet que ce soit. Très souvent évoquée dans les religions animistes, elle consiste à adresser prières, cultes et offrandes à l’objet adoré.

Les statues religieuses dans le monde (hindou, christianisme, islam...)

Cette pratique est peu fréquente dans les religions monothéistes qui la condamnent le plus souvent. Ces religions font une claire distinction entre la vénération de leurs représentations et l’idolâtrie des polythéistes. Il s’agit, en effet, pour les chrétiens catholiques de croire en un seul Dieu (le monothéisme) et de vénérer : Jésus, Marie ou des saints par des statues.

L’hindouisme, de son côté, prône l’existence de plusieurs dieux représentés par des statues : Ganesh, Shiva, Parvati, Kali, Durga, etc. De même, il est question d’adoration de plusieurs idoles.

L’islam, par contre, n’est pas du tout du même avis. En effet, on remarque aisément l’inexistence de statues religieuses dans les mosquées.

Les statues religieuses apparaissent, de ce moment donc, comme ayant une valeur circonstanciée pour le milieu qui les accueille.